Après une entrée remarquée sur le marché, OptiDock, l'outil de prise de rendez-vous transporteurs d'Inetum n'en finit plus de séduire. Et pour cause, en garantissant plus de productivité tout en étant source d'économies, il coche deux cases essentielles.

Résolument, la solution répond aux enjeux et besoins de digitalisation du transport et de la logistique d’autant plus, sans doute, en cette période troublée. « La crise sanitaire a accéléré la prise de conscience quant à la nécessité d’enfin entrer dans l’ère de la dématérialisation ! Jusqu’ici, notre outil était essentiellement choisi pour apporter plus de confort à ses utilisateurs, mais désormais, il est devenu un levier de productivité ! », commente Pierre Barrat, Directeur de la Division Supply Chain chez Inetum Software. Au plus fort de la crise, en effet, sans OptiDock, nombre d’acteurs de la distribution, maillons essentiels de la chaîne logistique, n’auraient pu mener à bien leurs missions d’approvisionnement ! Mais bien avant cela, l’outil avait déjà le vent en poupe… « Dans un monde où les logisticiens et les transporteurs ont besoin de toujours plus absorber de flux, de toujours plus gagner en efficacité et en lien aussi avec leur écosystème, notre technologie s’impose ! » Avec OptiDock, exit les intermédiaires de saisie, tous les acteurs se connectent directement entre eux, les plannings deviennent collaboratifs : l’entreprise étendue devient réelle !

 Aller vers du multi-sites

Grâce à ses apports de valeurs, l’outil ne cesse de tisser sa toile. « Nos clients qui le mettaient en oeuvre dans des entrepôts majeurs, le déploient maintenant aussi souvent que possible », poursuit Pierre Barrat. Résultat : plus de 500 sites logistiques déjà équipés en France. Parmi les références, l’on citera Mediapost qui en six mois seulement a pris plus de 100 000 rendez-vous grâce à la solution ! Pour Inetum, la suite (logique) est de continuer d’aller vers des projets encore plus ambitieux en adressant du multi-sites. « Nous sommes des pure players, avec un positionnement unique, entre le WMS et le TMS. Nos fonctionnalités dédiées ont montré leur intérêt. Mais il est temps d’aller plus loin ! C’est pourquoi, nous souhaitons étendre notre solution en termes de collaboration avec d’ici peu un outil de mobilité dédié aux chauffeurs… ».

En attendant, OptiDock poursuit sur sa lancée et fournit toujours plus d’intelligence… chiffrée ! « Toutes les data collectées permettent d’optimiser les organisations logistiques. Par exemple, en fonction d’un taux de remplissage, d’un temps de retard, il va être possible de lisser l’activité de façon plus pertinente. Avec OptiDock, les données produisent des analyses qui augmentent la productivité », conclut Pierre Barrat.

Pour en savoir plus, Contactez-nous !